Accueil » Culture » Top 10 des infos alarmantes sur l’incendie en Amazonie, ça sent le cramé
Top 10 des infos alarmantes sur l’incendie en Amazonie, ça sent le cramé

Top 10 des infos alarmantes sur l’incendie en Amazonie, ça sent le cramé

Depuis juillet, l’Amazonie est en proie à de nombreux incendies qui ont empiré ces derniers jours en se multipliant et en redoublant de violence. Les fumées d’incendie ayant rencontré des masses d’air froid qui ont entraîné de nouveaux incendies, c’est un cercle de destruction sans fin. Le Brésil est le premier pays concerné puisque 60 % de l’Amazonie s’y trouve. C’est un drame. Impossible d’arrêter ces feux.

Pour vous donner une petite idée, s’ils détruisent l’intégralité de l’Amazonie, notre planète perdra 1/5e de son oxygène dans la mesure où la foret amazonienne génère 20 % de l’oxygène mondial, ce pourquoi on la surnomme joliment le poumon de la planète. Bah il est bien cramé le poumon. On dirait une photo de dissuasion sur un paquet de clopes.

1. Le taux d’incendie en Amazonie a augmenté de 83 % par rapport à 2018

Un chiffre signalé par l’Institut national de recherche spatiale (INPE) et qui s’explique par la déforestation massive de la région (4 fois supérieure par rapport à l’année précédente).

2. Il y a un gros nuage de fumée tout noir au dessus de Sao Paulo (super les vacances)

Les habitants ont même été plongés dans l’obscurité ce lundi pendant une heure. Bonjour l’ambiance. C’est révoltant quand on pense à tous les touristes venus passer un bon moment, j’espère qu’ils trouveront une autre destination de vacances moins décevante.

3. Le président Bolsonaro a insinué que des ONG étaient responsables des incendies

Mais oui c’est totalement logique ! Les ONG sont super vener qu’il ait annulé toutes leurs subventions et qu’il soit ouvertement climato-sceptique ou « carbo-fasciste » pour piquer l’expression à Libération. Alors pour se venger, c’est tout naturel que les ONG qui s’acharnent à préserver l’Amazonie la détruisent délibérément !

Bien sûr c’est de la connerie en barre, le mec essaie juste de sauver ses miches alors qu’il est le premier responsable des incendies en augmentant massivement la déforestation de son pays.

4. Attention, certaines photos qui circulent ne correspondent pas à l’incendie qui se produit en ce moment même

L’article du Monde est très éclairant à ce sujet. Certaines photos comme celle ci-dessous datent de 1989. Ça n’atténue en rien la gravité des faits mais c’est bien de le savoir. En réalité il existe encore peu d’image des incendies.

5. La fumée est visible depuis l’espace

L’image satellite produite par la NASA est particulièrement éloquente (on peut la trouver sur ce lien).

6. Ces incendies sont provoqués par la déforestation

On le dit et on le redit. Tout ça ne vient pas de nulle part. La déforestation entraîne des incendies. En l’occurrence ces incendies ont été provoqués par les défrichements par brûlis pour agrandir des zones d’élevage et de culture. YAY.

7. Voici une carte un tout petit peu flippante sur le nombre de foyers d’incendies qui se sont déclarés depuis 24h

La carte est mise à jour régulièrement sur le site Info Amazonia.

http://www.topito.com/

8. La taille des incendies est à peu près équivalente à la taille de la France

On veut pas tout ramener à nous hein mais ça donne quand même une idée de l’ampleur spatiale du bordel.

9. Les pluies de Sao Paulo sont noires

Un phénomène normal puisque l’eau des pluies vient de l’évaporation des sols contaminés par les fumées noires. C’est super sympa et folklorique et ça laisse un petit goût de fin du monde dans le fond de la gorge.

10. Il semblerait que le hashtag #PrayForAmazonia soit 100 % inutile pour sauver les forets

Et qu’on devrait sérieusement songer à arrêter les #PrayForMonCulSurLaCommode à la con parce que ça sert à rien. Mais genre, vraiment à rien.




Source link

A propos de admin2990

admin2990

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*