(AOF) – Credit Suisse abandonne 0,8% à 12,94 francs suisses après un nouveau changement à la tête du groupe. Le directeur général de la division banque d’investissement, Jim Amine, a démissionné de son poste et du conseil d’administration. Il est remplacé par David Miller, un vétéran qui travaille depuis 22 ans pour la banque suisse. Il s’agit du troisième changement majeur au sein du groupe en moins de cinq mois, quelques semaines après le départ Pierre-Olivier Bouee à la suite d’un scandale d’espionnage et celui, brutal, d’Iqbal Khan, à la tête de la gestion de fortune, en juillet.

La banque d’investissement de Credit Suisse est devenue le talon d’Achille du groupe depuis plusieurs mois. Au troisième trimestre, cette branche clef du groupe a accusé sa deuxième perte trimestrielle de l’année. Sur neuf mois, son chiffre d’affaires a reculé de 27% à 1,24 milliard de francs suisses.

AOF – EN SAVOIR PLUS

Finance – Banques

Les virements instantanés entre particuliers constituent un enjeu stratégique pour les banques. Ils devraient leur permettre de maintenir leurs liens avec leurs clients à l’heure où les géants américains du numérique poussent leurs pions dans les services financiers. Si des Gafa parvenaient à s’interposer entre les consommateurs et leurs banques au moment des transactions, le risque serait pour ces dernières de perdre le contact quotidien avec leurs clients.

Courant 2018 des banques françaises ont lancé un service de virement instantané entre particuliers via leur application mobile Paylib, créée en 2013 par un consortium de six établissements (BNP Paribas, Société générale, La Banque postale, Crédit mutuel Arkéa, Crédit agricole et BPCE). Toutes les grandes banques françaises devraient généraliser ce nouveau service courant 2019.